Agir ensemble à des échelles pertinentes

La Multipôle Sud Lorraine

Le Syndicat Mixte de la Mutlipôle Sud Lorraine (anciennement syndicat mixte du schéma de cohérence territoriale du sud de la Meurthe et Moselle) regroupe 13 intercommunalités :

  • les CC du Bassine de Pompey,
  • Bassin de Pont-à-Mousson,
  • Pays de Colombey et du Sud Toulois,
  • Meurthe-Mortagne-Moselle,
  • Moselle et Madon,
  • Pays du Saintois,
  • Pays du Sel et du Vermois, du Sanon,
  • Seille et Mauchère Grand Couronné,
  • Terres Touloises,
  • Territoire de Lunéville à Baccarat,
  • Vezouze en Piémont
  • Métropôle du Grand Nancy.

Cet organisme constitue un espace de dialogue, de coordination et de solidarités, prenant en compte les besoins et pratiques des habitants et entreprises qui vivent et se déplacent sur son bassin de vie.

Concrètement, il exerce une compétence d’aménagement du territoire (avec le schéma de cohérence territoriale) et de coordination transport. Par ailleurs, garant de l’efficience des politiques publiques, il pilote et coordonne des actions dans les domaines suivants :

  • aménagement du territoire,
  • mobilités et transport
  • développement économique
  • politiques environnementales
  • agriculture
  • numérique

Le Pays Terres de Lorraine, coopérative de communautés de communes

Situé au sud-ouest de la Meurthe et Moselle, le territoire Terres de Lorraine est composé de 4 communautés de communes : Terres Touloises, Moselle et Madon, Pays de Colombey Sud-Toulois, Pays du Saintois.

Depuis 2005, ces communautés de communes coopèrent au sein du Pays Terres de Lorraine pour mener des actions et partager des services qui deviennent possibles à 100 000 habitants, dans les domaines suivants :

  • Développement économique,
  • Emploi et de l’insertion sociale et professionnelle,
  • Promotion touristique,
  • Urbanisme et habitat
  • Transition énergétique

Projet de territoire

Les acteurs de Terres de Lorraine choisissent la transition comme fil rouge du projet de territoire 2016-2020 pour faire face au chômage, à la pression sur leur environnement et aux fragmentations du lien démocratique.

Parmi les actions portées par le Pays :

  • Des services mutualisés : Agence de développement, Maison de l’Emploi, Mission Locale, Maison du Tourisme, Terres de Lorraine Urbanisme
  • Animation de la démarche Territoire à Energie Positive (TEPos)
  • Soutien à la mise en place d’opérations collectives FISAC
  • Démarche d’écologie industrielle DEIT
  • Conseil et sensibilisation des habitants aux économies d’énergie et aux énergies renouvelables (espace info-énergie, plate de rénovation énergétique)

En savoir + : www.terresdelorraine.org

La boite à outils du Pays Terres de Lorraine

 

 

Le syndicat Mixte du Grand Toulois

Depuis le 1er janvier 2017, le Syndicat est constitué de 2 collectivités :

  • La communauté de communes Terres Touloises issue de la fusion de la CC du Toulois et de la CC de Hazelle en Haye.
  • La communauté de communes de Colombey les Belles et du Sud Toulois

Le Syndicat assume les compétences suivantes :

  • Le fonctionnement, l’investissement et la gestion d’une cuisine centrale installée au collège de la Croix de Metz à Toul ;
  • La fourniture et la livraison des repas pour les services des collectivités adhérentes et de leurs communes ;
  • La fourniture et la livraison des repas pour les centres de loisirs implantés au sein de son périmètre.
  • Le fonctionnement, l’investissement et la gestion des équipements sportifs appartenant au syndicat et utilisés par les écoliers, les collégiens, les lycéens, et les associations sportives des collectivités adhérentes (3 gymnases, terrains extérieurs de basket/handball/football, un stade d’athlétisme).
  • L’apprentissage de la natation scolaire pour les élèves des classes élémentaires ainsi que le transport nécessaire pour exercer cette compétence.
  • Le portage d’études relatives à l’évolution des services aux publics et à la réalisation d’équipements structurants

Le Syndicat étant créé pour porter en commun des services et des équipements sur un bassin de vie, en s’appuyant sur une participation financière territoriale, celle-ci est calculée de manière à prendre en compte les écarts entre les communautés fiscalement aisées par rapport à celles moins favorisées. Les participations des collectivités sont basées à 100% sur le potentiel fiscal des communes depuis le 1er janvier 2015.

Les dépenses mises à la charge des collectivités membres ont un caractère obligatoire et doivent être inscrites dans leur budget.

Projet en cours : Construction d’une cuisine centrale

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×