Milieux aquatiques

Gestion des rivières : une compétence élargie aux milieux aquatiques et à la prévention des inondations

Les récentes réformes territoriales voient le champ d’action de la communauté de communes s’accroitre au 1er janvier 2018, avec la Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations (GEMAPI).

Cette mission comprend :

  • l’aménagement d’un bassin ou d’une fraction de bassin hydrographique ;
  • l’entretien et l’aménagement d’un cours d’eau, canal, lac ou plan d’eau, y compris les accès à ce cours d’eau, à ce canal, à ce lac ou à ce plan d’eau ;
  • la défense contre les inondations et contre la mer ;
  • la protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines.

 Les milieux aquatiques

La CC2T est d’ores et déjà compétente en matière de gestion des rivières du territoire, une mission qui implique l’entretien des cours d’eau et l’atteinte du bon état écologique des eaux. Jusqu’ici, elle porte sur les ruisseaux de la Bouvade, de l’Esch, de l’Ingressin et du Terrouin. Au 1er janvier 2018, avec l’évolution de la compétence, elle concernera l’ensemble du chevelu de la Moselle.

Parmi les actions déjà réalisées et en cours :

Restauration de la Bouvade

Initiée en 2010, aux côtés de la CC du Pays de Colombey et du Sud Toulois, l’action menée sur le lit principal et ses affluents a permis une stabilisation des berges, la mise en place de plantations, de passerelles et de systèmes d’abreuvoir, ainsi que des aménagements pour restaurer sa continuité écologique.

Fin 2014, un tronçon d’une centaine de mètres passant sur la commune de Bicqueley a fait l’objet de nouveaux travaux.

Ces derniers permettent une stabilisation et une consolidation des berges, notamment par le biais d’aménagements végétaux. Il faut désormais entretenir ces aménagements afin de maintenir le bon état de l’affluent.

Restauration de l’Esch et ses affluents

L’Esch est une rivière de Woëvre. Elle naît dans une région d’étangs au pied des côtes de Meuse, au sein du parc naturel régional de Lorraine. Dans le Toulois, elle traverse les communes d’Ansauville, Royaumeix, Grosrouvres, Minorville, Domèvre-en-Haye et Manonville.

Le ruisseau de Grosrouvres, l’un de ses affluents, a fait l’objet de travaux, achevés fin 2014, sur la traversée du village, en vue de recréer un lit mineur d’étiage. Jusqu’ici, en période estivale, lorsque l’eau se faisait plus rare, le lit majeur de la rivière, trop large, engendrait un réchauffement de l’eau et une prolifération des algues.

Les travaux réalisés permettent de contenir l’eau dans un cheminement plus étroit, dessiné au fond du lit majeur.

En plus d’une meilleure qualité du milieu aquatique, cette intervention a été favorable au paysage de la commune.

La suite du programme concernant cet affluent fait actuellement l’objet d’une réflexion menée aux côtés des CC du Bassin de Pont-à-Mousson et de Mad & Moselle, également traversées par l’Esch.

La prévention des inondations

Afin de mieux répondre aux enjeux des risques d’inondation, à l’échelle plus cohérente du bassin versant, la CC2T fait le choix d’adhérer à l’établissement public de bassin Meurthe-Madon, afin de lui confier plus particulièrement ce volet de la compétence.

 

Nos partenaires

Contenu associé

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×